Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

( Apocalypse 22.20)

 

Lecture proposée (2Timothée 4.1-8)

1 [C'est pourquoi] je t'en supplie, devant Dieu et devant [le Seigneur] Jésus-Christ qui doit juger les vivants et les morts au moment de sa venue et de son règne: 2 prêche la parole, insiste en toute occasion, qu'elle soit favorable ou non, réfute, reprends et encourage. Fais tout cela avec une pleine patience et un entier souci d'instruire. 3 En effet, un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine. Au contraire, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule d'enseignants conformes à leurs propres désirs. 4 Ils détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables. 5 Mais toi, sois sobre en tout, supporte les souffrances, accomplis la tâche d'un évangéliste, remplis bien ton ministère.
6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J'ai combattu le bon combat, j'ai terminé la course, j'ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue.


Notes de la Bible Segond 21

2 Timothée 4

  • 4.8 Ce jour-là : c'est-à-dire le jour du jugement et des récompenses

 

 

 

DE JOYEUSES RETROUVAILLES

 

Il y a quelques années, lorsque mes enfants étaient encore petits, je suis rentré à la maison en avion après une mission de 10 jours. A l’époque, les gens étaient autorisés à pénétrer dans l’aire d’embarquement pour accueillir les passagers à leur arrivée. A l’atterrissage, je suis sorti de la passerelle de l’avion et mes tout-petits m’ont accueilli – tellement heureux de me voir qu’ils criaient et pleuraient.

 

J’ai regardé ma femme, qui avait les yeux larmoyants. J’en étais muet. Des étrangers dans l’aire d’embarquement avaient eux aussi les larmes aux yeux de voir mes enfants m’étreindre les jambes et m’accueillir en pleurant. Quels instants merveilleux !

 

Le souvenir de l’intensité de cet accueil me sert de doux reproche quant aux priorités de mon cœur. L’apôtre Jean, qui désirait ardemment le retour de Jésus a écrit : « Celui qui atteste ces choses dit : Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22.20).

 

Dans un autre passage, Paul a même parlé d’une couronne réservée à ceux qui auront « aimé son avènement » (2 Timothée 4.8). Par contre, il serait faux de dire que je désire aussi impatiemment le retour de Christ que mes enfants désiraient le mien.

 

Jésus est digne de notre amour et de notre consécration les plus complets, et rien au monde ne devrait se comparer à la perspective de le voir face à face. Puisse notre amour pour notre Sauveur s’approfondir tandis que nous attendons de le retrouver avec joie.

 

(Ceux qui appartiennent à Christ devraient être impatients de le voir)

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien » - W.E.C)

 

Ichtus (2)