Un pharisien invita Jésus à manger.

Jésus se rendit chez lui et se mit à table.

Survint une femme connue dans la ville pour sa vie dissolue (…).

Elle pleurait ; elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus ;

alors elle les essuya avec ses cheveux et,

en les embrassant, elle versait le parfum sur eux.

(…) Jésus dit à la femme : tes péchés te sont pardonnés.

(Luc 7 .36-38, 48).[1]

 

Lecture proposée (Marc 14.3-9)

3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra pendant qu'il se trouvait à table. Elle tenait un vase qui contenait un parfum de nard pur très cher. Elle brisa le vase et versa le parfum sur la tête de Jésus.
4 Quelques-uns exprimèrent leur indignation entre eux: «A quoi bon gaspiller ce parfum? 5 On aurait pu le vendre plus de 300 pièces d'argent et les donner aux pauvres» et ils s'irritaient contre cette femme.
6 Mais Jésus dit: «Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine? Elle a fait une bonne action envers moi. 7 En effet, vous avez toujours les pauvres avec vous et vous pouvez leur faire du bien quand vous le voulez, mais vous ne m'aurez pas toujours. 8 Elle a fait ce qu'elle a pu, elle a d'avance parfumé mon corps pour l'ensevelissement. 9 Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera proclamée, dans le monde entier, on racontera aussi en souvenir de cette femme ce qu'elle a fait.»

 

 

 

UN AMOUR SCANDALEUX

 

Un repas tranquille est interrompu par une femme aux mœurs douteuses. D’ailleurs, son attitude est choquante, car les invités sont couchés. Mais elle vient pour chercher le pardon de Jésus. Elle savait qu’il ne la rejetterait pas. C’est elle et non le religieux qui a discerné en Jésus le Messie. Et reconnaissant son Seigneur, elle lui offre ce qu’elle possède de meilleur, de plus exceptionnel, elle le verse sans retour possible dans un acte de reconnaissance et d’adoration. Aussi Jésus peut-il l’assurer d’un pardon total : « Tes péchés sont pardonnés ».

 

Il y a là matière à réfléchir. Cette femme a reconnu le Messie et lui a tout abandonné. Nous savons que Jésus est le seul Seigneur et pourtant nous avons bien du mal à tout lui confier, comme cette femme l’a fait. Que le Seigneur nous aide à toujours mieux comprendre qu’il est celui qui nous aime tendrement, nous accepte absolument et veut nous conduire à vivre en lui pleinement.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Matthieu Gangloff)

[1]

Luc 7 (Segond 21)

Du parfum versé sur Jésus

1 Après avoir prononcé toutes ces paroles devant le peuple qui l'écoutait, Jésus entra dans Capernaüm. 2 Un officier romain avait un esclave auquel il était très attaché et qui était malade, sur le point de mourir. 3 Il entendit parler de Jésus et il lui envoya quelques anciens des Juifs pour lui demander de venir guérir son esclave. 4 Ils arrivèrent vers Jésus et le supplièrent avec insistance, disant: «Il mérite que tu lui accordes cela, 5 car il aime notre nation et c'est lui qui a fait construire notre synagogue.»
6 Jésus partit avec eux. Il n'était plus très loin de la maison quand l'officier envoya des amis [vers lui] pour lui dire: «Seigneur, ne prends pas tant de peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. 7 C'est aussi pour cela que je n'ai pas jugé bon d'aller en personne vers toi. Mais dis un mot et mon serviteur sera guéri. 8 En effet, moi aussi je suis un homme soumis à des supérieurs et j'ai des soldats sous mes ordres; je dis à l'un: ‘Pars!' et il part, à un autre: ‘Viens!' et il vient, et à mon esclave: ‘Fais ceci!' et il le fait.»
9 Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira l'officier et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: «Je vous le dis, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi.»
10 De retour à la maison, les personnes envoyées par l'officier trouvèrent l'esclave [qui avait été malade] en bonne santé.
11 Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples [en assez grand nombre] et une grande foule faisaient route avec lui. 12 Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici qu'on portait en terre un mort, fils unique de sa mère qui était veuve; beaucoup d'habitants de la ville l'accompagnaient. 13 En voyant la femme, le Seigneur fut rempli de compassion pour elle et lui dit: «Ne pleure pas!»
14 Il s'approcha et toucha le cercueil; ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: «Jeune homme, je te le dis, lève-toi!» 15 Et le mort s'assit et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
16 Tous furent saisis de crainte et ils rendaient gloire à Dieu en disant: «Un grand prophète a surgi parmi nous» et: «Dieu a visité son peuple.» 17 Cette déclaration sur Jésus se propagea dans toute la Judée et dans toute la région.
18 Jean fut informé de tout cela par ses disciples. 19 Il en appela deux qu'il envoya vers Jésus pour lui dire: «Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?» 20 Arrivés vers Jésus, ils dirent: «Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi pour te demander: ‘Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?'»
21 A ce moment-là, Jésus guérit de nombreuses personnes de maladies, d'infirmités et d'esprits mauvais et il rendit la vue à bien des aveugles. 22 Puis il leur répondit: «Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. 23 Heureux celui pour qui je ne représenterai pas un obstacle!»
24 Lorsque les messagers de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule au sujet de Jean: «Qu'êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent? 25 Mais qu'êtes-vous allés voir? Un homme habillé de tenues élégantes? Ceux qui portent des tenues somptueuses et qui vivent dans le luxe se trouvent dans les maisons des rois. 26 Qu'êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, je vous le dis, et plus qu'un prophète. 27 C'est celui à propos duquel il est écrit: Voici, j'envoie mon messager devant toi pour te préparer le chemin. 
28 »Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, aucun [prophète] n'est plus grand que Jean[-Baptiste]. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. 29 Tout le peuple qui l'a entendu et même les collecteurs d'impôts ont reconnu la justice de Dieu en se faisant baptiser du baptême de Jean; 30 mais les pharisiens et les professeurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rejeté le plan de Dieu pour eux. 31 A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, à qui ressemblent-ils? 32 Ils ressemblent à des enfants assis sur la place publique, qui se parlent les uns aux autres et disent: ‘Nous vous avons joué de la flûte et vous n'avez pas dansé; nous avons entonné des chants funèbres et vous n'avez pas pleuré.' 33 En effet, Jean-Baptiste est venu, il ne mange pas de pain et ne boit pas de vin, et vous dites: ‘Il a un démon.' 34 Le Fils de l'homme est venu, il mange et il boit, et vous dites: ‘C'est un glouton et un buveur, un ami des collecteurs d'impôts et des pécheurs.' 35 Mais la sagesse a été reconnue juste par tous ses enfants.»
36 Un pharisien invita Jésus à manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien et se mit à table. 37 Une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville apprit qu'il était à table dans la maison du pharisien. Elle apporta un vase plein de parfum 38 et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait, et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les embrassa et versa le parfum sur eux.
39 Quand le pharisien qui avait invité Jésus vit cela, il se dit en lui-même: «Si cet homme était prophète, il saurait qui est celle qui le touche et de quel genre de femme il s'agit, il saurait que c'est une pécheresse.»
40 Jésus prit la parole et lui dit: «Simon, j'ai quelque chose à te dire.»
«Maître, parle», répondit-il.
41 «Un créancier avait deux débiteurs: l'un d'eux lui devait 500 pièces d'argent, et l'autre 50. 42 Comme ils n'avaient pas de quoi le rembourser, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l'aimera le plus?»
43 Simon répondit: «Celui, je pense, auquel il a remis la plus grosse somme.»
Jésus lui dit: «Tu as bien jugé.»
44 Puis il se tourna vers la femme et dit à Simon: «Tu vois cette femme? Je suis entré dans ta maison et tu ne m'as pas donné d'eau pour me laver les pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux. 45 Tu ne m'as pas donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a pas cessé de m'embrasser les pieds. 46 Tu n'as pas versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. 47 C'est pourquoi je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés, puisqu'elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui l'on pardonne peu aime peu.»
48 Et il dit à la femme: «Tes péchés sont pardonnés.»
49 Les invités se mirent à dire en eux-mêmes: «Qui est cet homme qui pardonne même les péchés?»
50 Mais Jésus dit à la femme: «Ta foi t'a sauvée. Pars dans la paix!»

Ichtus (2)