« je parlais encore dans ma prière quand l'homme, Gabriel,

celui que j'avais vu dans ma précédente vision,

s'est approché de moi d'un vol rapide,

au moment de l'offrande du soir.»

(Daniel 9.21)

 

Lecture proposée (Daniel 9.20-27)

20 Je parlais encore, je priais, je reconnaissais mon péché et celui de mon peuple, d'Israël, et je présentais ma supplication à l'Eternel, mon Dieu, en faveur de la montagne sainte de mon Dieu, 21 je parlais encore dans ma prière quand l'homme, Gabriel, celui que j'avais vu dans ma précédente vision, s'est approché de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir. 22 Il m'a enseigné et a parlé avec moi. Il m'a dit:
«Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ta compréhension. 23 Lorsque tu as commencé à prier, une parole est sortie et je viens pour te l'annoncer, car tu es considéré comme précieux. Sois attentif à la parole et comprends la vision! 24 Ce sont 70 semaines qui ont été fixées pour ton peuple et pour ta ville sainte pour faire cesser la révolte et mettre un terme aux péchés, pour expier la faute et amener la justice éternelle, pour marquer d'un sceau la vision et le prophète et pour consacrer par onction le lieu très saint.
25 »Sache-le donc et sois attentif! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem serait restaurée et reconstruite jusqu'au Messie, au conducteur, il y a 7 semaines et 62 semaines. Les places et les fossés seront restaurés et reconstruits, mais ce sera une période de détresse. 26 Après les 62 semaines, le Messie sera exclu et il n'y aura personne pour lui venir en aide. Le peuple d'un prince qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, puis sa fin arrivera comme par une inondation. Il est décidé que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. 27 Il imposera une alliance d'une semaine à beaucoup, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande. Le dévastateur commettra les pires monstruosités jusqu'à ce que l'anéantissement et ce qui a été décidé se déversent sur lui.»

 

 

LES REPONSES DE DIEU

 

Daniel a répandu son cœur devant Dieu (Daniel 9.2)[la première année de son règne, moi, Daniel, je me suis aperçu dans les livres que le nombre d'années indiqué par l'Eternel au prophète Jérémie pour la durée de la dévastation de Jérusalem était de 70]. Il avait lu le livre de Jérémie et avait découvert la promesse que Dieu avait faite de limiter la captivité d’Israël en Babylonie à 70 ans. Ainsi donc, dans une tentative pour représenter son peuple devant Dieu, Daniel a jeûné et prié. Il a supplié Dieu de ne pas tarder à venir au secours de son peuple (v.19)[Seigneur, écoute! Seigneur, pardonne! Seigneur, sois attentif et agis sans tarder par amour pour toi, mon Dieu! En effet, ton nom est associé à ta ville et à ton peuple.» ].

 

Lorsque nous prions, il y a des choses qui nous sont révélées et d’autres pas. Par exemple, nous avons l’assurance que Dieu entendra notre prière si nous le connaissons en tant que Père céleste par la foi en Jésus, et nous savons qu’il nous répondra selon sa volonté. Par contre, nous ignorons quand cette réponse viendra ou ce qu’elle sera.

 

Pour Daniel, la réponse à sa prière s’est présentée sous forme de miracle, et cela, immédiatement. Tandis qu’il priait, l’ange Gabriel est venu lui apporter la réponse. Par contre, la nature de celle-ci était aussi étonnante que sa rapidité.

 

Tandis que Daniel questionnait Dieu au sujet des « 70 ans », Dieu lui a fourni une réponse prophétique au sujet de « 70 semaines d’années ». Daniel a demandé à Dieu de lui répondre par rapport au présent, mais Dieu lui a répondu par rapport à des évènements qui mettraient encore des milliers d’années à se produire.

 

Concentrés comme nous le sommes sur la situation immédiate, la réponse de Dieu risque de nous choquer. Nous pouvons toutefois avoir la certitude que sa réponse servira à sa gloire.

 

(Il se peut que les réponses de Dieu à nos prières excèdent nos attentes)

 

(Extrait de « Notre Pain Quotidien » - J.D.B)

 

Ichtus (2)