Alors Jésus prit les cinq pains et les deux poissons et,

levant les yeux vers le ciel, il prononça la prière de bénédiction ;

puis il les partagea et donna les morceaux à ses disciples

pour les distribuer à la foule.

(Luc 9.16)

 

Lecture proposée : (Matthieu 7.7-11)

7 »Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. 8 En effet, toute personne qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l'on ouvre à celui qui frappe. 9 Qui parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? 10 Ou s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent? 11 Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, votre Père céleste donnera d'autant plus volontiers de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »

 

 

MERCI POUR CE REPAS...

 

Jésus applique le commandement de Deutéronome 8.10[« Lorsque tu mangeras à satiété, tu béniras l'Eternel, ton Dieu, pour le bon pays qu'il t'a donné.»], où Dieu avait demandé au peuple de le remercier pour la nourriture, signe de la bienveillance de Dieu à son égard.

 

Nous mentionnons régulièrement la distance que Jésus a prise avec bien des éléments du judaïsme, qui avaient été déformés par les religieux. Cependant, dans cette situation précise, Jésus prie pour remercier Dieu comme le faisaient tous les Juifs pieux de son époque. N'est-ce pas étonnant que Jésus lui-même se plie à une tradition ?

 

Mais il y a des habitudes importantes ! Celle de remercier Dieu (pour la nourriture comme pour tous ses bienfaits) mérite notre considération. Il ne s'agit pas d'en faire une tradition vide de sens dans nos familles, mais d'y reconnaître une occasion formidable de prendre un temps, régulièrement pour remercier Dieu ensemble pour ce qu'il nous offre chaque jour.

 

Jésus se servait certainement de cette tradition pour prendre un temps à part, chaque jour, pour rendre grâce au Père. Pourquoi ne pas suivre son exemple et faire de tous nos repas une occasion de louange et d'action de grâce pleinement assumée ? Voilà un beau défi pour nous !

 

Extrait des « Méditations Quotidiennes – Matthieu Gangloff)

Ichtus (2)