Amertume, irritation, colère, éclats de voix, insultes :

faites disparaître tout cela du milieu de vous,

ainsi que toute forme de méchanceté

(Éphésiens 4.31)

 

Lecture proposée : (Éphésiens 4.17 à 5.2)

17 Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. 18 Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur cœur. 19 Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d'impureté jointe à la cupidité. 20 Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, 21 si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, 22 eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, 23 à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, 24 et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. 25 C'est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. 26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, 27 et ne donnez pas accès au diable. 28 Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu'il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. 29 Qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s'il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l'édification et communique une grâce à ceux qui l'entendent. 30 N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. 31 Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. 32 Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

1 Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ; 2 et marchez dans la charité, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

 

 

LA COLERE

 

Les spécialistes de la santé confirment que la colère est une des pires émotions pour notre corps. Le cœur, la vésicule biliaire, l'estomac, la peau, la circulation sanguine sont touchés, mais ce ne sont pas les seuls.

 

La colère incontrôlée ne se contente pas de détruire notre être physique, elle détruit notre entourage : collègues, amis, famille.

 

Une chrétienne, qui fréquente régulièrement un centre de vacances, est unanimement appréciée pour sa douceur, son enthousiasme et sa bonne humeur permanente. Elle voit toujours le côté positif de ce qui arrive, et même des gens les plus ronchons qu'elle rencontre. Lorsqu'on le lui fait remarquer, elle dit qu'il n'en fut pas toujours ainsi.

 

Autrefois, elle était très colérique, explosant pour un rien. Ses nombreuses colères incontrôlées ont abîmé ses relations et son couple. Son mari l'a même quittée pour cela. La solitude qui s'ensuivit pendant de nombreuses années lui a permis de réfléchir sur son caractère et, laissant la grâce de Dieu agir dans sa vie, elle fut radicalement transformée.

 

Depuis, elle ne cesse de louer Dieu et d'encourager les autres. En la voyant, jamais vous n'imagineriez que cette personne a été colérique ! Et quelle bénédiction elle est aujourd'hui pour ceux qui la croisent !

 

Extrait des « Méditations Quotidiennes – Eric Preud'homme)

Ichtus (2)