Cette lumière était la vraie lumière qui,

en venant dans le monde,

éclaire tout être humain

(Jean 1.9)

 

Lecture proposée : (Apocalypse 20)

Apocalypse 20 (Segond 21)

Le jugement dernier

1 Puis je vis un ange descendre du ciel. Il tenait à la main la clé de l'abîme et une grande chaîne. 2 Il s'empara du dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, l'enchaîna pour 1000 ans 3 et le jeta dans l'abîme. Il ferma et scella l'entrée au-dessus de lui afin qu'il n'égare plus les nations, jusqu'à ce que les 1000 ans soient passés. Après cela, il faut qu'il soit relâché pour un peu de temps.
4 Ensuite je vis des trônes, et ceux qui s'y assirent reçurent le pouvoir de juger. Je vis aussi l'âme de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, tous ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image et qui n'avaient pas reçu sa marque sur le front ni sur la main. Ils revinrent à la vie et ils régnèrent avec Christ pendant 1000 ans. 5 [Les autres morts ne revinrent pas à la vie avant que les 1000 ans soient passés.] C'est la première résurrection. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a pas de pouvoir sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et de Christ et ils régneront avec lui pendant 1000 ans.
7 Quand les 1000 ans seront passés, Satan sera relâché de sa prison 8 et il sortira pour égarer les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; elles sont aussi nombreuses que le sable de la mer.
9 Ils montèrent sur toute la surface de la terre et ils encerclèrent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu [venu de Dieu] descendit du ciel et les dévora. 10 Le diable, qui les égarait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre où sont la bête et le prétendu prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
11 Je vis alors un grand trône blanc et celui qui y était assis. La terre et le ciel s'enfuirent loin de lui et l'on ne trouva plus de place pour eux. 12 Je vis les morts, les grands et les petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre fut aussi ouvert: le livre de vie. Les morts furent jugés conformément à leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qu'elle contenait, la mort et le séjour des morts rendirent aussi leurs morts, et chacun fut jugé conformément à sa manière d'agir. 14 Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. L'étang de feu, c'est la seconde mort. 15 Tous ceux qui ne furent pas trouvés inscrits dans le livre de vie furent jetés dans l'étang de feu.

 

 

 

 

MARCHER DANS LA NUIT VERS LA LUMIERE

 

J'ai eu l'occasion de faire une randonnée de nuit pour voir le lever du soleil depuis le sommet d'une montagne en Suisse. Au début, dans la nuit noire, nous ne voyions pas grand-chose et ne cessions de trébucher. Puis, progressivement, nos yeux s'habituèrent tant bien que mal. On trébuchait encore mais on savait qu'une lumière majestueuse allait arriver, quelque chose d'incomparable allait bientôt apparaître. Cet espoir – cette certitude ! - nous fit accélérer le pas pour être à l'heure au rendez-vous. A la fin, nous fûmes récompensés par le spectacle merveilleux du soleil levant sur les Alpes suisses.

 

Après coup, je me rendis compte que je venais de vivre une formidable allégorie de la vie chrétienne. Nous marchons aujourd'hui dans un monde sombre qu n'est pas comme Dieu l'avait créé à l'origine. Mais la lumière est venue en Jésus-Christ, et a permis d'éclairer tout être humain. Jésus nous a sauvés et nous permet de vivre jour après jour dans ce monde.

 

Aujourd'hui, nous vivons dans l'espérance, dans la certitude de son retour.

 

Nous ne voulons pour rien au monde rater le rendez-vous qui nous attend, cette espérance nous fait tenir et nous fait avancer chaque jour. Un jour, nous le verrons dans sa majesté, son règne sera alors pleinement visible et sa lumière brillera éternellement.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Paul Leplay)

 

Ichtus (2)