Pratiquez la Parole

 

22 Mettez en pratique la parole et

ne vous contentez pas de l'écouter

en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.

23 En effet, si quelqu'un écoute la parole et

ne la met pas en pratique,

il ressemble à un homme qui regarde son visage dans un miroir

24 et qui, après s'être observé,

s'en va et oublie aussitôt comment il était.

25 Mais celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite,

la loi de la liberté, et qui a persévéré,

celui qui n'a pas oublié ce qu'il a entendu

mais qui se met au travail,

celui-là sera heureux dans son activité.

(Jacques 1:22)

 

Qui voit le comportement des chrétiens ?

Dieu, d'abord. Il s'intéresse aussi à nos motivations et aux pensées qui habitent notre esprit. Cependant, il se préoccupe moins d'un peuple qui pense de manière correcte que d'un peuple qui met en action ce qu'il sait. C'est là son désir sans cesse exprimé dans les Écritures.

 

Qui d'autre voit les chrétiens ?

Et bien, d'autres chrétiens. C'est principalement par nos actes que nous nous encourageons mutuellement. Peut-être un frère ou une sœur a besoin à nouveau d'entendre parler à nouveau de l'amour de Dieu. Mais il ou elle a sans doute bien plus besoin de voir cet amour incarné dans des actes concrets. Dieu est affligé par la foi qui consiste seulement à dire : « Au-revoir, portez-vous bien ! » [(Jacques 2:16) : « et que l'un de vous leur dise: «Partez en paix, mettez-vous au chaud et rassasiez-vous» sans pourvoir à leurs besoins physiques, à quoi cela sert-il? »]. Une telle foi n'accomplit rien d'utile à Dieu. Elle doit se traduire par des actes, de la prière, quelque chose ! Sinon, elle est gaspillée.

 

Et puis le monde incroyant nous observe. Il n'a que faire des subtilités de notre théologie. Et, hormis les philosophes, personne ne se pose les questions auxquelles nous tentons de répondre. Les non-croyants veulent voir la foi de leur propres yeux, et l'action est la seule manière de parler le même langage qu'eux. Lorsque Jésus disait à ses disciples que le monde les connaîtraient grâce à leur amour, il ne parlait pas d'un sentiment enfoui en eux, il sollicitait de leur part des actes d'amour. La foi, l'amour et l'espérance restent invisibles aux yeux d'un monde perdu tant que nous n'agissons pas conformément à ce que nous croyons.

 

AUX ACTES

 

Écouter la Parole nous est bénéfique mais peut aussi nous donner un sentiment de satisfaction trompeur. Lorsque nous méditons la Parole et la laissons modeler notre pensée, nous faisons souvent l'erreur de croire qu'elle fait désormais partie de notre vie. C'est une illusion. Nous n'intégrons la Parole que lorsque nous la traduisons en actes. Elle ne devient effective qu'à partir du moment ou nous permettons à Dieu de la faire passer de notre raison à nos actes visibles. Toute autre approche risque de nous endormir dans un faux sentiment de sécurité. Ne soyez pas dupe. Faites ce que dit la Parole.

(Extrait du livre de 365 Méditations : « Dans ses pas» de Chris Tiegreen)

 

Ichtus (2)