Faites tout au nom du Seigneur Jésus

en rendant par lui des actions de grâces

à Dieu le Père

(Colossiens 3.17)

 

Lecture proposée :

(Colossiens 3.16-17)

16 Que la parole de Christ habite en vous dans toute sa richesse!

Instruisez-vous et avertissez-vous les uns les autres en toute sagesse

par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels,

chantez pour le Seigneur de tout votre cœur sous l'inspiration de la grâce.

17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en acte,

faites tout au nom du Seigneur Jésus

en exprimant par lui votre reconnaissance à Dieu le Père.

 

 

PERSEVERER ET Y VEILLER

 

Selon le verset d'hier, quand Paul parle de la prière, il nous invite à joindre toujours l'expression de notre reconnaissance : les actions de grâces.

 

Une dizaine de versets auparavant (verset d'aujourd'hui), il soulignait déjà leur présence nécessaire en toutes démarches : quoi que vous fassiez en parole ou en œuvre...

 

Rien d'étonnant, dès lors, à ce qu'il les réclame dans la sphère de la prière. Or, l'importance qu'il ajoute à celle-ci était triplement soulignée en Colossiens 4.2 : « Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance. ». Le mot grec traduit par persévérez (ou persistez) est renforcé par un préfixe qui suggère la durée. De plus, Paul ajoute l'exhortation : en y veillant.

 

Veiller à quoi ? Sans nul doute, à persévérer sans relâche à la prière. On rejoint là son invitation à « prier sans cesse » (1 Thessaloniciens 5.17)

 

Mais on ne peut pas prier du matin au soir ! Bien sûr. Ce n'est donc pas ce qu'il veut dire. Par contre, il est possible de demeurer dans la double attitude que la prière exprime : d'une part la dépendance, d'autre part, la reconnaissance. Intercéder, demander, supplier, c'est exprimer que nous nous savons totalement dépendants de Dieu. Louer, rendre grâces, c'est dire notre reconnaissance. Cette double attitude, rien ne nous empêche de la vivre en permanence, d'y persister et de veiller à le faire avec continuité.

 

Extrait des « Méditations Quotidiennes – Richard Doulière)

Ichtus (2)