Persévérez dans la prière, en y veillant avec actions de grâces

(Colossiens 4.2)

 

Lecture proposée :

(Apocalypse 5.8-10)

« 8 Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints, 9 et ils chantaient un cantique nouveau en disant:

«Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice

et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue,

de tout peuple et de toute nation. 10 Tu as fait d'eux des rois et des prêtres pour notre Dieu,

et ils régneront sur la terre.»

 

LE SURPLUS NECESSAIRE

 

Quand nous parlons de prière, c'est le plus souvent en lui donnant le sens d'une demande. Il est vrai que demander à Dieu, c'est prier. Mais ce n'en est qu'un aspect et, probablement, le moins important de tous.

 

Le verset sur lequel nous nous arrêtons emploie un mot grec qui, de fait, en inclut toutes les formes : demande, requête, intercession, supplication, mais aussi louange et actions de grâces. Les mots grecs sont différents, mais tous sont récapitulés dans celui que Paul utilise ici.

 

Ce qui est étonnant, c'est que l'apôtre ait ajouté : avec actions de grâces alors que celles-ci sont déjà incluses dans ce mot générique « prière ». c'est qu'il leur donne une place à part. Certes, il s'agit de prier tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, mais jamais sans y joindre l'expression de la reconnaissance. Est-ce facile ? Oui, si nous avons appris à reconnaître, à compter et à nous souvenir de tout ce que nous devons à Dieu à tout instant. Cela change l'optique, le climat de nos prières et celui de notre existence entière.

 

Bien sûr présentons à Dieu les besoins de nos proches, intercédons pour nos frères et sœurs en la foi, joignons-y nos propres souhaits -pourquoi pas?- mais que ce soit avec des actions de grâces... pour tout ce que nous lui devons déjà et pour les réponses qu'il y fera, quelles qu'elles soient.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Richard Doulière)

Ichtus (2)