Jésus, ayant assemblé les douze,

leur donna force et pouvoir sur tous les démons,

avec la puissance de guérir les maladies.

Il les envoya prêcher le royaume de Dieu,

et guérir les malades. (Luc 9.1-2)

 

 

(Lecture proposée : Luc 9.1-9)

 

« 1 Jésus rassembla les douze [apôtres] et leur donna puissance et autorité pour chasser tous les démons et guérir les maladies. 2 Il les envoya proclamer le royaume de Dieu et guérir les malades. 3 «Ne prenez rien pour le voyage, leur dit-il, ni bâtons, ni sac, ni pain, ni argent, et n'ayez pas deux chemises[chacun]. 4 Quelle que soit la maison où vous entrez, restez-y, et c'est de là que vous partirez. 5 Si l'on ne vous accueille pas, sortez de cette ville et secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux.»
6 Ils partirent et allèrent de village en village; ils annonçaient la bonne nouvelle et faisaient partout des guérisons.
7 Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait; il ne savait que penser, car les uns disaient que Jean était ressuscité, 8 d'autres qu’Élie était apparu et d'autres qu'un des prophètes d'autrefois était ressuscité. 9 Mais Hérode disait: «J'ai fait décapiter Jean. Qui donc est cet homme à propos duquel j'entends dire de telles choses?» et il cherchait à le voir.»

 

 

DES SIGNES ETONNANTS

 

Les disciples vont être associés au ministère de Jésus. Les signes qui accompagneront leur prédication étonneront, le message des disciples devant être authentifié d'une façon particulière ! Il fallait que Dieu atteste l'authenticité de la prédication par sa puissance.

 

C'est ainsi que, alors que des chrétiens doutaient que Paul soit réellement un apôtre, celui-ci répliqua : « Les marques de mon ministère d'apôtre ont été produites au milieu de vous par une persévérance à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles.» (2 Corinthiens 12.12).

 

Nous ne sommes plus au temps des apôtres et de la fondation de l’Église, la prédication ne sera donc pas systématiquement accompagnée de signes et de prodiges. Cela n'empêche pas Dieu, le Tout-Puissant, d'agir dans sa souveraineté et de faire des prodiges, comme et quand il le veut.

 

La question des miracles ne doit pas nous détourner de l'affirmation centrale du texte : Jésus a envoyé ses disciples pour annoncer la bonne nouvelle. Les miracles ne sont que des signes qui authentifient cette annonce ; ils ne sont pas une fin en soi. Partageons cette bonne nouvelle, qu'il y ait des signes ou non. Dans tous les cas, le Seigneur a promis de nous accompagner au quotidien.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Matthieu Gangloff)

Ichtus (2)