Des paroles « inspirées »

 

« Que votre parole soit toujours empreinte de la grâce de Dieu

et pleine de saveur pour savoir comment répondre

avec propos à chacun. »

(Colossiens 4:6)

 

Si les mots sont aussi puissants qu' un feux ardent, capables autant de réchauffer le cœur que de le carboniser, il est plus que souhaitable de porter notre attention sur ce qui les inspire. Les mots ne sont pas le simple fruit du hasard. Ils sont le fruit de l'âme. Ils témoignent de ce qui grandit en nous, que ce soit l'esprit de Dieu ou l'esprit de la corruption. Ils sont la mesure de notre vie spirituelle. Ils révèlent ce qui est en nous.

 

Tout le mal « sort du dedans et rend l'homme impur » (Marc 7:23)[1]. Le jugement porté ici par Jésus sur la corruption de l'âme humaine est étonnant, mais l'expérience et la sagesse le confirment. C'est bien du cœur de l'homme que provient toute malice qui, même si nous la gardons pour nous, contamine inévitablement notre discours. Il est impossible de dissimuler une âme pécheresse. Les mots corrompus sont le fruit de l'arbre qui est en train de pourrir.

 

Cependant, si nous sommes ramenés à la vie par l'Esprit de Dieu, nos mots deviennent le fruit d'un arbre prospère planté près d'un courant d'eau. Nous pouvons prononcer un discours plein de grâce, parce que nous sommes pleins de grâce. Notre conversation peut être assaisonnée de sel parce que nous avons été assaisonnés de sel. Nous pouvons porter du fuit éternel parce que nous sommes un fruit éternel. La Parole de vie remplit un cœur fidèle de paroles de vie. Elle rend fertile ce qui était stérile...

 

...Aux Actes

 

Analysez votre discours :

Prononcez-vous souvent des paroles négatives ?

Bouillonnez-vous de colère et d'amertume?

Répandez-vous le découragement et la critique quand vous ouvrez la bouche ?

 

Il s'agit du reflet de ce qui est en vous. Un tel comportement dénote un manque de relation avec l'Esprit de vie, d'espoir et de grâce.

 

Ne faites pas l'erreur de croire que votre conversation et votre condition spirituelle sont deux choses distinctes. L'une est le reflet de l'autre. Si le reflet est négatif, ne vous contentez pas de vous nettoyer la bouche. Savourez la communion de l'Esprit-Saint. Dieu ne veux pas changer votre langue, il veut changer votre cœur. C'est alors seulement que vos paroles deviendront les siennes.

 

 

(Extrait du livre de 365 Méditations : « Dans ses pas» de Chris Tiegreen)

 

[1]

20 Il dit encore: «C'est ce qui sort de l'homme qui le rend impur. 21 En effet, c'est de l'intérieur, c'est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les adultères, l'immoralité sexuelle, les meurtres, 22 les vols, la soif de posséder, les méchancetés, la fraude, la débauche, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie. 23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et rendent l'homme impur.» (Marc 7:20-23)

Ichtus (2)