Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent

(Matthieu 5.44)

 

LA VENGEANCE DE DAPOZZO

 

Durant la seconde guerre mondiale, Erino Dapozzo (1905-1974) dut servir d’interprète, à Paris, auprès de autorités allemandes. C’est ainsi qu’il pu connaître les noms de ceux qui allaient être déportés. Il les en informait. Mais un jour, ayant sauvé la vie d’un homme, il fut dénoncé par le fils de celui-ci, lequel haïssait son père.

 

Dapozzo fut envoyé dans un camp de concentration en Allemagne où il se fit immédiatement connaître comme chrétien.

 

Le gardien du camp mangea devant Dapozzo, affamé, les petits gâteaux envoyés par son épouse. Dix ans plus tard, Dapozzo réussit à retrouver ce gardien. Accompagné d’un pasteur allemand, il se rendit chez lui avec une boîte de petits gâteaux. Le gardien-chef, chenu, écrasé par les craintes, les soucis et les insomnies, lui demanda :

 

  • Vous venez pour vous venger ?

  • Oui, répondit Dapozzo

 

Il demanda un café et apporta ses gâteaux :

 

  • Vous êtes un homme très malheureux, vous portez un fardeau très lourd dont seul Jésus peut vous libérer. Moi, je vous pardonne. Pendant dix ans j’ai prié pour vous…

 

A partir de ce jour, le pasteur rendit régulièrement visite à cet ancien bourreau qui, au bout de deux ans, se convertit à Jésus, ainsi que son épouse et leurs deux filles.

 

  • Le chef de camp est devenu mon frère, commente Dapozzo

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Théophile Hammann)

Ichtus (2)