SECTES

LEURS RUSES…. ET COMMENT LEUR ECHAPPER

 

« Le gourou Luc Jouret leur annonçait la fin du monde. En Suisse et au Canada, ils ont été 53 à devancer l’appel ». C’est en ces termes qu’un magazine nous relate l’effroyable drame de la secte du Temple Solaire. Ce même magazine fait l’inventaire d’autres drames qui se sont déroulés dans le monde :

 

  • Waco (1993)  : 80 morts dans l’incendie de la ferme de la secte de David Koresh

  • Japon (1986)  : 7 morts, ils voulaient accompagner leur gourou dans la mort

  • Guyana (1978) : 923 morts, suicidés par empoisonnement, sur l’ordre du gourou Jim Jones

 

Les sectes, elles ont toujours existé

 

C’est un fait, dans toute culture il y a toujours eu des sectes. Le christianisme lui-même n’a-t-il pas été considéré comme une secte à l’intérieur du judaïsme ? Devant le gouverneur Félix de Césarée, les juifs accusent Paul d’être un dirigeant de la secte des Nazaréens. « Nous avons trouvé cet homme, une peste qui provoque des disputes parmi tous les juifs du monde, dirigeant de la secte des Nazaréens, et qui a même profané le temps » (Actes des Apôtres 24.1-27)

 

Mais qu’est-ce qu’une secte au juste ?

 

Le but de cet exposé, n’est pas de les énumérer. Les médias s’en chargent et ils ont raison de le faire. Dans le langage religieux traditionnel, le mot a une résonance nettement péjorative. Par opposition à Eglise, secte désigne un petit groupe cécessionniste rassemblant les disciples d’un maître hérétique. Etymologiquement, le mot viendrait soit du verbe latin secare = couper, soit du verbe sequor = suivre.

 

Les temps ont bien changé !

 

La profonde mutation culturelle que nous connaissons et le déclin des églises institutionnelles ne sont pas étrangers à la prolifération actuelle des sectes. Selon l’Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu (UNADFI), plus de 250 sectes exercent leur activité en France. L’athéisme est désormais collectif, il affecte des groupes humains entiers.

 

André Malraux disait en 1968 : « Il y a beaucoup de gens croyants sur terre, mais la civilisation moderne n’est pas une civilisation religieuse et ne se fond pas sur un évènement religieux. La civilisation chrétienne se développait à l’intérieur du christianisme. Aujourd’hui, la civilisation, en quelque sorte se développe à vide ».

 

Cet immense branle-bas culturel qui secoue notre vieille civilisation occidentale et post-chrétienne n’épargne aucune de ses institutions : la famille, l’école, l’armée, les églises. Aucune n’est à l’abri de la contestation ou immunisée contre le virus du sectarisme.

 

Pourquoi les sectes ont-elles du succès ?

 

Dans le même temps pourtant, on recense dans le monde entier les signes d’une certaine faim de Dieu. Une faim qui est alimentée d’abord par le besoin de croire en un autre monde que celui de la technique. Les sectes se présentent comme un retour à l’authentique.

 

Elles sont anti-institutionnelles et développent des petites communautés chaudes, fondées avant tout sur des liens personnels, ce qui leur permet de répondre à des besoins précis.

 

Elles ont le sens de l’accueil. Dans un monde atomisé comme le nôtre, malgré la multiplication des moyens de communication ou peut-être à cause de cela, l’homme a besoin de se rapprocher des autres.

 

Les méthodes employées

 

Charles Manson écrivait : « Je peux convaincre n’importe qui de n’importe quoi si je le répète assez souvent et que le sujet n’ait aucune autre source ». Par des séances d’endoctrinement prolongées et constantes, on modifie la personnalité et le comportement des recrues sans l’assentiment des victimes. L’agression sur leur psychisme se fait par plusieurs moyens : contrôle permanent des processus mentaux, anxiété suscitée chez les jeunes convertis, accompagnés quelquefois de cruautés psychologiques.

 

Deux autres reproches faits le plus souvent aux sectes communautaires sont la privation de sommeil ainsi que l’insuffisance alimentaire caractérisée par une pauvreté en protéines – deux facteurs absolument essentiels au bien-être et à l’équilibre mental et physique de l’individu.

 

La plupart des sectes interprètent la Bible à leur manière, en y ajoutant souvent leurs propres textes sacrés et révélations personnelles.

 

La Bible a prédit l’existence de divisions et de sectes

 

« Jésus leur répondit (aux disciples) : Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, en disant : C’est moi qui suis Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24.4-5)

 

Comment reconnaître une secte ?

 

Les erreurs les plus courantes que l’on trouve dans une secte sont :

 

  • Leurs principes de base sont identiques aux principes de la foi chrétienne, mais dévient ensuite

 

  • Une défiguration du Christ. Invariablement, ces sectes déforment ou nient purement et simplement l’enseignement biblique concernant la personne et l’œuvre de Jésus-Christ.

 

  • La critique systématique des autres églises et une exploitation financière des adeptes.

 

Attention à l’amalgame !

 

Il existe cependant beaucoup d’églises et de mouvements ne faisant pas partie des églises institutionnelles catholiques ou protestantes, dont le message est fidèle à l’Evangile. Affirmer qu’elles sont des sectes serait de mauvaise guerre.

 

En ce qui concerne les divers mouvements protestants, vous pouvez consulter les annuaires officiels les plus connus :

 

 

  • Annuaire de la France Protestante, publié sous les auspices de la Fédération Protestante de France

  • Annuaire Evangélique publié par la Fédération Evangélique de France, Editions Barnabas

  • Annuaire de l’Armée du Salut

 

Comment échapper à la ruse des sectes ?

 

Cette question, nous devons nous la poser et il est indispensable de donner une réponse claire si nous ne voulons pas que les sectes continuent de faire des adeptes de plus en plus nombreux, surtout parmi les jeunes.

 

Le seul moyen de stopper la recrudescence des sectes c’est le retour aux vraies valeurs spirituelles en mettant en œuvre des communautés plus accueillantes, plus fraternelles, plus chaleureuses.

 

Retour à l’Evangile

 

L’Evangile, c’est la BONNE NOUVELLE de l’amour de Dieu envers tous les hommes, car, dit Jésus :

 

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3.16). Il veut que tous les hommes soient sauvés et il les appelle tous à se repentir et à croire en Jésus-Christ.

 

L’Evangile du Christ, c’est la BONNE NOUVELLE de la liberté. Comme le dit l’apôtre Jacques : « Celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui persévère, non pas en l’écoutant pour l’oublier, mais en la pratiquant activement, celui-là sera heureux dans son action même » (Jacques 1.25)

 

L’Evangile du Christ, c’est la BONNE NOUVELLE qui répond aux aspirations les plus profondes de l’être humain dans sa quête du bonheur, sur cette terre d’abord, et enfin dans le ciel :

 

  • Ici-bas, car dans toutes nos luttes, nos difficultés et nos épreuves, Dieu est avec nous pour nous consoler dans toutes nos afflictions (2 Thessaloniciens 2.16-17)(1)

 

  • Dans le ciel, car Jésus nous donne la ferme assurance, qu’au jour où Dieu nous rappellera de ce monde, toute larme sera essuyée de nos yeux et que nous vivrons éternellement avec lui au sein d’une félicité parfaite (Apocalypse 21.4)(2)

 

Heureux celui qui bâtit sur le fondement inébranlable de l’EVANGILE tout l’édifice de sa vie, de sa foi, de son salut et de son espérance !

 

Jésus dit :

 

« Ainsi, quiconque entend de moi ces paroles et les met en pratique sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc… » (Matthieu 7.24-29)(3)

 

(Flyer de Mission des Traités de Dijon)

 

(1)

2 Thessaloniciens 2:16-17 (Segond 21)

16 Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même et Dieu notre Père, qui nous a aimés et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, 17 encouragent votre cœur et vous affermissent dans toute bonne œuvre et dans toute bonne parole!

 

 

(2)

Apocalypse 21:4 (Segond 21)

Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ce qui existait avant a disparu.»

 

(3)

Matthieu 7:1-9 (Segond 21)

L'entrée dans le royaume

1 »Ne jugez pas afin de ne pas être jugés, 2 car on vous jugera de la même manière que vous aurez jugé et on utilisera pour vous la mesure dont vous vous serez servis. 3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: ‘Laisse-moi enlever la paille de ton œil', alors que toi, tu as une poutre dans le tien? 5 Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'œil de ton frère.
6 »Ne donnez pas les choses saintes aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu'ils ne les piétinent et qu'ils ne se retournent pour vous déchirer.
7 »Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. 8 En effet, toute personne qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l'on ouvre à celui qui frappe. 9 Qui parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain?

 

 

Ichtus (2)