(QUESTION N° 17)

 

Dois-je accepter des enseignements comme l’expiation du péché et de l’enfer ?

 

Ces doctrines sont des doctrines de base dans les relations de l’homme avec Dieu. Les subtilités et les raffinements de la philosophie et de la psychologie ne pourront jamais supprimer la culpabilité du péché, ni empêcher que l’homme ne doive rendre compte à Dieu en tant que son juge.

 

Nous pouvons expliquer le péché, nous pouvons l’excuser ou faire des raisonnements à son sujet. Ceci ne modifie en aucune façon l’affirmation de Dieu que « l’âme pécheresse mourra (1) ».

 

Il est également clair dans l’Ecriture, que « sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon » (Hébreux 9 :22)(2). Ceci a une signification plus profonde qu’il n’apparaît à première vue. « Le salaire du péché c’est la mort »(3), et c’est seulement quand la peine due au péché est acquittée que Dieu peut accorder son pardon.

 

S’Il devait pardonner le péché sans expiation, cela changerait la nature même de Dieu et, en conséquence, la marche de l’univers.

 

Refuser d’accepter les doctrines de l’expiation du péché, de l’enfer, etc. est agir comme un criminel qui refuserait d’accepter les sanctions établies par les lois de son pays. Il peut rejeter ces lois, mais il en subit la peine.

 



VOTRE REPONSE A 20 QUESTIONS

(Éditeurs de Littérature Biblique)

 

 

(1)

« L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité de son père, et le père ne portera pas l'iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui. » (Ezéchiel 18:20)

 

(2)

« Or, d'après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s'il n'y a pas de sang versé, il n'y a pas de pardon » (Hébreux 9:22)

 

(3)

« En effet, le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »(Romains 6:23)

 

Ichtus (2)