Sagesse – Folie – Puissance de Dieu 1Corinthiens 1:20-25

 

Gardons la Parole dans son contexte en partant , dans 1Corinthiens1, par exemple du verset 20 jusqu'au verset 25 :

 

« 20 Où est le sage? Où est le spécialiste de la loi? Où est le discoureur de l'ère actuelle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse de ce monde? 21 Puisque à travers cette sagesse le monde n'a pas connu Dieu en voyant sa sagesse, il a plu à Dieu de sauver les croyants à travers la folie de la prédication. 22 Les Juifs demandent un signe miraculeux et les Grecs recherchent la sagesse. 23 Or nous, nous prêchons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les non-Juifs, 24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, qu'ils soient juifs ou non. 25 En effet, la folie de Dieu est plus sage que les hommes et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.»

 

Bien des Juifs considéraient la bonne nouvelle de Jésus comme une folie parce qu'ils se représentaient le Messie en roi conquérant accompagné de signes et de miracles.

Contrairement à leurs attentes, Jésus n'avait pas restauré la dynastie de David. De plus on l'avait exécuté comme un criminel. Comment, dans ces conditions, pouvait-il être leur sauveur ?

Les grecs et les non-juifs aussi traitaient l’Évangile de folie parce qu'ils ne croyaient pas à la résurrection physique, ne retrouvaient pas en Christ les impressionnantes caractéristiques des dieux de leur mythologie et ne pouvait imaginer qu'une personne honorable soit crucifiée. Pour eux la mort était synonyme de défaite, non de victoire.

 

La bonne nouvelle de Jésus-Christ est encore considérée comme un non-sens par beaucoup. Notre société vénère le pouvoir, l'influence et la richesse. Jésus est apparu comme un humble et pauvre serviteur, et il offre son royaume à ceux qui ont la foi, non à ceux qui font toutes sortes de bonnes œuvres pour obtenir le salut.

Cela peut paraître absurde, il est la manifestation de la puissance de Dieu, le seul chemin par lequel nous puissions être sauvés. Connaître Christ personnellement est la plus grande sagesse que l'homme puisse acquérir.

 

Que Christ soit mort pour expier les péchés paraît stupide aux non-croyants, qui voit la mort comme la fin du chemin, l'ultime faiblesse. Mais Jésus n'est pas simplement mort ; sa résurrection a donné la preuve de l'autorité qu'il exerce sur la mort. Il nous sauvera de la mort éternelle et nous donnera la vie éternelle, si nous l'acceptons comme sauveur et maître. Cela paraît si simple que beaucoup ne l'acceptent pas, ils essaient d'obtenir la vie éternelle par d'autres moyens (bonté, sagesse, etc.), mais toutes ces tentatives sont vouées à l'échec. Les « Simples » qui acceptent humblement l'offre de Christ sont en fait les seuls vrais sages, car eux seuls vivront éternellement dans al présence de Dieu.

Amen

 

 

(Commentaires extraits de la Bible Etude Louis Segond 21-Vie Nouvelle)

Ichtus (2)