« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

(Jean 13 :34)

 

EN QUETE D’AMOUR

 

Qui ne désire pas être aimé ? Il semble que le besoin d’affection soit inscrit profondément en chacun de nous… qu’il soit vital même : les enfants orphelins, s’ils sont élevés sans marque d’affection, sans sollicitation (comme c’est arrivé en certains lieux, à certaines époques), ces enfants se laissent mourir.

 

Mais qui est capable d’aimer ? Aimer vraiment ? Aimer sans fin, aimer sans condition, aimer contre toute espérance, en toute circonstance, sans jalousie, sans espoir de retour… aimer comme Dieu nous aime ? Car c’est ainsi et bien plus encore qu’il nous aime !

 

A sa suite, à son exemple, Jésus demande à ses disciples de s’aimer « comme lui les a aimés ». N’est-ce pas trop irréaliste ? Certaines personnes semblent pourtant y arriver. En voici une preuve : nous assistons à la cérémonie d’enterrement de Marie, vieille dame depuis très longtemps victime de la maladie d’Alzheimer. Un de ses petit-fils, 13 ans, prend le micro et nous délivre ce court témoignage : « Je n’ai connu Mémé que malade. Mais, même malade, elle nous a toujours aimés ».

 

La mémoire envolée, les capacités disparues, la personnalité altérée… mais l’amour toujours vivant ! Quel plus beau message laisser ?

 

Et c’est dans la communion avec Jésus que nous en trouvons les ressources.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Sylvie Dugand)

 

Ichtus (2)