A ma peine

A MA PEINE…

 

 Bien des mots furent couchés sur un papier dentelle

En destin lourd gravé sous faux airs d’insouciance

Quelques pas cadencés en soupçon ritournelle

Aux atours et parure, joyaux de transparence.

 

Quelques nœuds en cheveux délacés par le vent

Qui jouant dans le bleu d’un été capricieux

Se moquait de ses pleurs accrochés à Longtemps,

Voilà tout d’une Peine sous écharpe d’Adieux.

 

Et si fleur d’Aujourd’hui, elle soupire puis… se tait,

Enfouissant en recoins de multiples senteurs,

C’est que bien au-delà de ses puérils Jamais,

Flotte encore malgré tout de subtiles lueurs.

 

Et si Demain la voit brandissant en sanglots

Un grand cœur Désarroi dans la lumière blonde,

C’est que bien au-delà d’un leitmotiv vieillot

Flotte encore par moments, son rire sur les ondes…

 

  Patsy

3 Juin 2006