« Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance...

Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché,

Il verra une postérité et prolongera ses jours ;

Et l’œuvre de l'Éternel prospérera entre ses mains.  »

(Esaïe 53 :10)

 

L’HOMME DE DOULEUR

 

Le Seigneur Jésus est venu ici-bas pour faire connaître aux hommes l’amour de Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés. Pourtant, dès sa naissance, on ne voulut pas le recevoir. Il fut raillé, injurié, couvert d’opprobre. Les hommes ont comploté sa mort. On lui a craché au visage, il fut frappé à coups de fouet, couronné d’épines et conduit au supplice de la croix. Mais il a su se soumettre volontairement à toutes ces souffrances pour accomplir la volonté de Dieu pour nous.

 

Cette volonté était de nous sauver et pour cela Jésus a accepté de se charger de tous nos péchés. Il a non seulement souffert de la part des hommes la haine et l’ignominie, mais aussi de la part de Dieu, l’abandon, le jugement et la mort que nous avions mérités. Quand il s’est mis à notre place, lui sans tache et sans péché, Dieu ne l’a pas épargné. Tous les coups de sa colère et de son juste jugement sont tombés sur Jésus. Soyons reconnaissants : ce même Jésus, aujourd’hui encore méprisé et rejeté par les hommes, va revenir bientôt dans sa gloire, prêt à juger les vivants et les morts.

 

Si cette pensée anime nos cœurs, elle sera suffisante pour élever nos âmes pour que nous rendions hommage à notre Sauveur et Seigneur, ce roi de gloire. Nous lui apporterons alors toute notre reconnaissance et lui exprimerons nos actions de grâces, ainsi que notre louange et notre adoration !

 

(Extrait des  «Méditations Quotidiennes» - Albert Nouguier)

 

Ichtus (2)