...L'aile de l'autruche se déploie joyeuse...

(Job 39 :13)

 

LE COLIBRI ET L'AUTRUCHE

 

Dans le livre des records, ils ont tous les deux leur place. Le colibri-abeille (5.5 cm pour 2 g) est le plus petit oiseau du monde. L'autruche en est le plus gros : elle peut atteindre 2.75 m et peser 150 kg.

 

Il faut 4700 œufs de colibri pour faire un œuf d'autruche. Lui, bat des ailes si vite qu'il peut faire du surplace et même marche arrière. Quant à elle, elle ne sait pas voler, mais à la course, c'est la plus rapide : elle se rit du cheval et de son cavalier.

 

Le colibri plonge son immense bec au cœur des fleurs dont il déguste le nectar. L'autruche mène une vie nomade à la recherche de cactus, de fruits et d'eau, en ajoutant quelques petits cailloux.

 

Il a mauvais caractère et vit plutôt en solitaire. Elle a l'esprit grégaire et vit en famille ou en bande, tout au long de l'année.

 

Lui, « l'oiseau Dieu », comme le nomment les Indiens, a un plumage scintillant. Elle est en noir et blanc : ses immenses plumes blanches immaculées sont toujours convoitées.

 

La Bible ne nous parle pas du colibri, mais de l'autruche, oui.

 

« Père Eternel, tu as créé l'un comme l'autre. Quelle disparité, quelles merveilles, quelle science ! Je ne sais pas comment tu as imaginé tout cela, mais je ne peux que m'émerveiller d'avoir un si grand Dieu, si ingénieux, si inventif.

 

Non, je n'étais pas là quand tu les as créés, mais je peux ouvrir les yeux, contempler, et chanter ta grandeur ».

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » – Régine Heitz)

Ichtus (2)