« Naomi resta seule,

privée à la fois de ses deux fils et de son mari »

(Ruth 1 :5)

 

BOAZ LE REDEMPTEUR

 

La mort sans descendant d’un homme était alors conçue comme une terrible catastrophe. A tel point que fut légalement instituée la fonction de go’el : celui qui achète, qui libère, qui donne une succession. A cette loi du libérateur s’ajoutait la loi dite du lévirat (Deutéronome 25.5*). On peut résumer en quatre points la fonction du go’el en Israël :

 

  • En cas de décès d’un parent sans enfants, prendre en mariage sa belle-sœur afin de donner un héritier à son frère défunt et permettre la poursuite de sa lignée

 

  • En cas d’aliénation d’une propriété familiale, la racheter pour qu’elle revienne dans les biens familiaux

 

  • En cas d’esclavage d’un membre de la famille pour raisons économiques, le racheter en payant ses dettes

 

  • En cas de mort violente d’un membre du clan, le venger.

 

Si ces lois nous paraissent fort étranges aujourd’hui, dans nos sociétés individualistes, elles prouvent la volonté de Dieu de pallier les conséquences du péché parmi les hommes.

 

Ainsi, alors que les sociétés étaient patriarcales et faisaient de la femme une possession (Ruth 2 :5**), Dieu permit aussi aux filles d’hériter de la terre familiale en l’absence d’héritiers mâles (Nombres 27 :5-8***), chose, alors, révolutionnaire.

 

Dieu veut notre bien (Ruth 2 :20****) et il manifeste en Jésus notre go’el. Remercions-le pour cela !

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – François-Jean Martin)

*

« Lorsque des frères habiteront ensemble et que l'un d'eux mourra sans laisser d'enfant, la femme du défunt ne se mariera pas en dehors de la famille avec un étranger. C'est son beau-frère qui s'unira à elle, la prendra pour femme et l'épousera comme beau-frère. »

(Deutéronome 25:5)

 

**

« Boaz dit à son serviteur chargé de surveiller les moissonneurs: «A qui est cette jeune femme? » (Ruth 2:5)

 

***

« 5 Moïse porta leur cause devant l’Éternel, 6 et l’Éternel dit à Moïse: 7 «Les filles de Tselophchad ont raison. Tu leur donneras en héritage une possession parmi les frères de leur père, c'est à elles que tu feras passer l'héritage de leur père. 8 Tu transmettras ces instructions aux Israélites: Lorsqu'un homme mourra sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille. »

(Nombres 27:5-8)

 

****

« Naomi dit à sa belle-fille: «Qu'il soit béni de l’Éternel, qui garde sa bonté pour les vivants comme pour les morts! Cet homme nous est proche – lui dit encore Naomi – il est un de ceux qui ont droit de rachat sur nous.»

(Ruth 2:20)

 

Ichtus (2)