A Gaïus, le bien-aimé que j'aime dans la vérité

(3 Jean 1*)

 

BIEN-AIMES

L'Apôtre Jean développe largement la filiation nouvelle des rachetés de l'Eternel. Il écrivit trois lettres, tantôt à tous les bien-aimés, tantôt à l'un d'eux comme Gaïus. Leur contenu révèle la richesse et la force que représente le fait d'être aimé en Christ. Quelle position merveilleuse reçoit ainsi chaque croyant et quelle joie de l'accueillir !

Le « disciple bien-aimé » - comme il se présente sobrement lui-même – va plus loin. Ce qu'il a reçu du bien-aimé parfait, le Fils de Dieu, il le partage et le développe avec ceux qui reconnaissent cette position parfaite d'affection et d'intimité avec leur Sauveur.

Le croyant qui affronte un univers toujours plus technologique et éphémère ne peut se dispenser de la vraie dimension de communion et d'unité avec le Christ, le bien-aimé. Les temps avancent, le monde passe, les modes se succèdent, les copies et autres contrefaçons nous submergent, jusque dans la marche chrétienne souvent stéréotypée !

Veillons et restons proches du Maître, qui chemine sur la route avec nous, à l'écart des bruits et du monde. Et vivons ce que Jean nous transmet si merveilleusement dans ses écrits, à la portée universelle et permanente, pour que d'autres le découvrent en ce temps trouble qui ne connaît pas ces précieuses dimensions filiales.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - Bernard Fourmont)

*

Diotrèphe et Démétrius

1 De la part de l'ancien au bien-aimé Gaïus que j'aime dans la vérité.
2 Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tout point de vue et sois en bonne santé, à l'image de ton âme. 3 J'ai en effet éprouvé une très grande joie lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de ta sincérité, de la manière dont tu marches dans la vérité. 4 Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.
5 Bien-aimé, tu agis avec fidélité dans ce que tu fais pour les frères, notamment pour des frères étrangers. 6 Ils ont du reste rendu témoignage à ton amour devant l'Eglise. Tu feras bien de les aider d'une manière digne de Dieu dans leur voyage, 7 car c'est pour le nom de Jésus-Christ qu'ils sont partis, sans rien recevoir des non-croyants. 8 Nous devons donc accueillir de tels hommes afin de travailler avec eux pour la vérité.
9 J'ai écrit [quelques mots] à l'Eglise, mais Diotrèphe, qui aime être le premier parmi eux, ne nous accueille pas. 10 C'est pourquoi, si je viens, je rappellerai les actes qu'il commet en bavardant contre nous de façon malveillante. Non content de cela, il n'accueille pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l'Eglise.
11 Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n'a pas vu Dieu.
12 Quant à Démétrius, tous lui rendent un bon témoignage, et la vérité elle-même témoigne pour lui. Nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai.
13 J'aurais beaucoup de choses à [t']écrire, mais je ne veux pas le faire avec l'encre et la plume. 14 J'espère te voir très bientôt, et nous parlerons de vive voix.
15 Que la paix soit avec toi! Les amis te saluent. Salue les amis, chacun en particulier.

(3Jean 1)

Ichtus (2)