LE SEIGNEUR JESUS VA REVENIR

 

Le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu une première fois sur la terre comme un homme. Il a séjourné dans ce monde ; il y a souffert ; il y est mort pour le salut de tous ceux qui croient en Lui. Sa résurrection, suivie de son ascension au ciel où il siège maintenant à la droite de Dieu, a inauguré la période actuelle de la grâce qui dure depuis près de 2 000 ans. Période pendant laquelle le Saint-Esprit forme l’Eglise du Seigneur, celle qui se compose de tous les chrétiens, les vrais croyants, nés de nouveau, convertis au Seigneur Jésus-Christ. Mais ce temps de la grâce est sur le point de prendre fin d’une manière subite et extraordinaire par :

 

Le retour de Jésus-Christ

 

La Bible l’annonce. Jésus lui-même l’a promis aux siens : « Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi » (Jean 14 :3)

 

Il importe de savoir comment un tel évènement se déroulera, quand il se produira, qui il concernera, et enfin quelles conséquences il doit avoir présentement dans la vie de chacun.

 

Comment ?

 

Cette scène prodigieuse qui peut devenir une réalité d’un instant à l’autre, nous est décrite par la Bible, dans les termes suivants :

« Le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement, avec une voix d’archange, et avec la trompette de Dieu, descendra du ciel ; et les morts en Christ ressusciteront premièrement ; puis nous, les vivants qui demeurons, nous serons ravis ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur, en l’air ; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur »

(1 thessaloniciens 4 :16-17) .

 

Un autre verset précise que tout aura lieu en un clin d’œil – donc trop vite pour qu’il soit alors possible de se mettre en règle avec Dieu . « en un instant, en un clin d'œil, au son de la dernière trompette. La trompette sonnera, alors les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons transformés. »(1 Corinthiens 15.52)

 

Remarquons aussi que Jésus revient lui-même, ne laissant à nul autre le soin et la joie de chercher les siens. Et ceux-ci n’attendent pas un évènement ; ils attendent une Personne, celui qu’ils aiment sans l’avoir encore vu.

 

Quand ?

 

Aucune date, aucun délai ne nous sont indiqués, ceci pour stimuler les affections des chrétiens, pour les inciter à attendre le Seigneur à tout moment. Lui-même répète dans l’Apocalypse :«Je viens bientôt. Tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.  » (Apocalypse 3 :11) et  «Voici, je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre!» (Apocalypse 22 :7) - «Voici, je viens bientôtet j'apporte avec moi ma récompense pour traiter chacun conformément à son œuvre. (Apocalypse 22:12) - « Celui qui atteste ces choses dit: «Oui, je viens bientôt.» Amen! Viens, Seigneur Jésus! » (Apocalypse 22 :20).

 

Presque deux millénaires se sont écoulés depuis cette promesse, mais aujourd’hui bien des signes avant-coureurs annoncent l’imminence de ce retour, en particulier l’évolution morale et religieuse du monde christianisé décrite au chap.3 de la deuxième Epître à Timothée : Egoïsme, orgueil, violence, immoralité, contrefaçon de piété.

 

Pour qui ?

 

Le texte que nous avons cité répond à cette question. A ce grand départ vers Jésus et vers la gloire participeront des vivants et des morts préalablement ressuscités. Mais les uns et les autres auront été croyants. Le Seigneur Jésus prendra auprès de Lui tous ceux qui lui appartiennent par la foi en son sang rédempteur.

 

Il pourra se trouver ainsi des maris ou des femmes enlevés sans leur conjoint, des enfants convertis qui s’en iront sans leurs parents. Des personnes considérées comme très religieuses seront laissées sur la terre, alors que d’autres partiront qui menaient sans bruit une vie paisible et fidèle dans la communion avec leur Seigneur. Le Seigneur, qui connaît ceux qui sont siens, ne fera, soyons-en sûrs, aucune erreur.

 

Lors de ce rendez-vous sur la nuée, le chrétien retrouvera sans doute des êtres chers dont la mort l’aura pour un temps séparé. Mais ce qui remplira son regard et son coeur, ce sera le Sauveur lui-même qu’enfin il pourra contempler .

 

Ferez-vous partie de ceux qui seront enlevés à la rencontre du Seigneur ? Ou de ceux qui seront laissés sur la terre pour le jugement ? C’est la question primordiale que chacun doit se poser. Mais la perspective du prochain retour de Jésus-Christ doit avoir aussi des effets pratiques dans la vie de ceux qui sont sûrs de s’en aller à sa rencontre.

 

Conséquences dans la vie du chrétien

 

  •  Attendre le Seigneur détache le chrétien du monde, fait de lui un étranger sur la terre. Il doit être continuellement prêt à partir. Ce qu’il fait, ce qu’il dit, doit pouvoir être approuvé du Maître quand il viendra : travailler consciencieusement, ne pas laisser de dettes, vivre en paix avec tous… Cette espérance est donc sanctifiante : « Quiconque a cette espérance en Lui, se purifie comme Lui est pur » (1 Jean 3 :3)

 

  • Attendre le Seigneur console le chrétien quand l’un des siens, un croyant aussi, passe par la mort, l’encourage dans la maladie, la persécution, les épreuves de toute sorte.

 

  • Attendre le Seigneur incite le chrétien à avertir, avant qu’il ne soit trop tard, tous ceux qui n’ont pas l’assurance de leur salut.

 

Tel est le but de ce message : proclamer notre espérance que Jésus revient , vous inviter à l’attendre avec nous, et pour cela à croire en Lui comme Sauveur mort pour vos péchés.

 

(Flyer de « Bibles et Publications Chrétiennes »)

Ichtus (2)