QUI D’AUTRE … ?

a ramené une morte à la vie ?

 

Un chef dit à Jésus :

  • Ma fille vient de mourir : mais viens lui imposer les mains, et elle revivra.

Jésus se leva et le suivit avec ses disciples. Lorsque Jésus arriva à la maison du responsable juif, il vit des musiciens d’enterrement avec leurs flûtes et toute une foule agitée. Alors il leur dit :

  • Retirez-vous, la fillette n’est pas morte, elle est seulement endormie.

Mais les gens se moquaient de lui.

Lorsqu’il eut fait mettre tout le monde dehors, il entra dans la chambre, prit la main de la jeune fille, et elle se leva.

La nouvelle de ce qui s’était passé fit le tour de toute la contrée.

 

« 18 Tandis qu'il leur adressait ces paroles, un chef arriva, se prosterna devant lui et dit: «Ma fille est morte il y a un instant; mais viens, pose ta main sur elle et elle vivra.» 19 Jésus se leva et le suivit avec ses disciples.» (Matthieu 9:18-19)

23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante. 24 Il leur dit: «Retirez-vous, car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort», et ils se moquaient de lui.
25 Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. 26 Cette nouvelle se propagea dans toute la région. (Matthieu 9:23-26)

 

QUI D’AUTRE … ?

a marché sur l’eau  ?

 

La barque se trouvait au milieu du lac et Jésus était resté seul à terre. Il vit que ses disciples avaient beaucoup de mal à ramer, car le vent leur était contraire. Vers la fin de la nuit, il se dirigea vers eux en marchant sur les eaux du lac. Il voulait les dépasser. Mais quand ils le virent marcher ainsi sur l’eau, ils crurent que c’était un fantôme et se mirent à pousser des cris. En effet, tous l’avaient aperçu et étaient pris de panique.

Aussitôt, il se mit à leur parler :

  • Rassurez-vous, leur dit-il, c’est moi ; n’ayez pas peur !

Puis il monta auprès d’eux dans la barque. Le vent tomba. Ils en furent frappés de stupeur.

 

« 47 Le soir venu, la barque était au milieu du lac et Jésus était seul à terre. 48 Il vit qu'ils avaient beaucoup de peine à ramer, car le vent leur était contraire. Vers la fin de la nuit, il alla vers eux en marchant sur le lac, et il voulait les dépasser. 49 Quand ils le virent marcher sur le lac, ils crurent que c'était un fantôme et ils poussèrent des cris, 50 car ils le voyaient tous et ils étaient affolés.
Jésus leur parla aussitôt et leur dit: «Rassurez-vous, c'est moi. N'ayez pas peur!» 51 Puis il monta près d'eux dans la barque, et le vent tomba.
Ils étaient en eux-mêmes extrêmement stupéfaits [et étonnés] »(Marc 6 :47-51)

 

 

QUI D’AUTRE … ?

a guéri un sourd  ?

 

On amena à Jésus un sourd qui avait du mal à parler et on le pria de lui imposer les mains. Jésus l’emmena seul avec lui, loin de la foule ; après avoir posé ses doigts sur les oreilles du malade, il les humecta de salive et lui toucha la langue ; alors il leva les yeux au ciel, poussa un soupir et dit :

  • Ephphatha (ce qui signifie : ouvre-toi).

Aussitôt les oreilles de cet homme s’ouvrirent, sa langue se délia et il se mit à parler correctement. Remplies d’étonnement, les foules s’écriaient :

  • Tout ce qu’il fait est magnifique : il fait entendre les sourds et parler les muets !

 

« 32 On lui amena un sourd qui avait de la difficulté à parler et on le supplia de poser la main sur lui. 33 Il le prit à part loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles et lui toucha la langue avec sa propre salive. 34 Puis il leva les yeux au ciel, soupira et dit: «Ephphatha» – c'est-à-dire «Ouvre-toi». 35 Aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, sa langue se délia et il se mit à parler correctement.  … 37 Remplis d'étonnement, ils disaient: «Il fait tout à merveille; il fait même entendre les sourds et parler les muets. »(Marc 7 :32-35, 37)

 

 

QUI D’AUTRE … ?

a guéri un aveugle  ?

 

On amena un aveugle à Jésus et on le supplia de le toucher. Jésus prit l’aveugle par la main et le conduisit hors du village, puis il lui mouilla les yeux avec sa salive, lui imposa les mains et lui demanda :

  • Est-ce que tu vois quelque chose ?

L’aveugle regarda et répondit :

  • J’aperçois des hommes, mais je les vois comme des arbres qui marchent.

Jésus posa de nouveau ses mains sur les yeux de l’aveugle. Alors celui-ci vit clair ; il était guéri et voyait tout distinctement

 

« 22 Ils se rendirent à Bethsaïda; on amena un aveugle vers Jésus et on le supplia de le toucher. 23 Il prit l'aveugle par la main et le conduisit à l'extérieur du village; puis il lui mit de la salive sur les yeux, posa les mains sur lui et lui demanda s'il voyait quelque chose. 24 Il regarda et dit: «J'aperçois les gens, je les vois comme des arbres, et ils marchent.»
25 Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux et, quand l'aveugle regarda fixement, il fut guéri et vit tout distinctement. » (Marc 8:22-25)

 

 

 

QUI D’AUTRE … ?

a nourri toute une foule ?

 

Un disciple dit : Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons. Mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ?

  • Dites-leur à tous de s’asseoir, leur ordonna Jésus.

L’herbe était abondante à cet endroit et la foule s’installa donc par terre. Il y avait là environ cinq mille hommes. Jésus prit alors les pains, remercia Dieu, puis les fit distribuer à ceux qui avaient pris place sur l’herbe. Il leur donna aussi autant de poisson qu’ils en désiraient. Quand ils eurent tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples :

  • Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit gaspillé.

Ils les ramassèrent donc et remplirent douze paniers avec ce qui restait des cinq pains d’orge qu’on avait mangés.

Lorsque tous ces gens-là virent le signe miraculeux de Jésus, ils s’écrièrent :

  • Pas de doute : cet homme est vraiment le Prophète qui devait venir dans le monde

  •  

9 «Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons, mais qu'est-ce que cela pour tant de monde?»
10 Jésus dit: «Faites asseoir ces gens.»
Il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit. Ils s'assirent donc, au nombre d'environ 5000 hommes. 11 Jésus prit les pains, remercia Dieu et les distribua [aux disciples, qui les donnèrent] à ceux qui étaient là; il leur distribua de même des poissons, autant qu'ils en voulurent.
12 Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: «Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde.» 13 Ils les ramassèrent donc et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restaient des cinq pains d'orge après que tous eurent mangé.
14 A la vue du signe miraculeux que Jésus avait fait, ces gens disaient: «Cet homme est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.»(Jean 6:9-14)

 

 

QUI D’AUTRE … ?

a chassé les démons ?

 

Il se trouvait… dans la synagogue, un homme qui était sous l’emprise d’un esprit mauvais. Il se mit à crier :

  • Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es tu venu pour nous détruire ? Je sais qui tu es ! Tu es le Saint envoyé par Dieu !

Mais d’un ton sévère, Jésus lui ordonna :

  • Tais-toi et sors de cet homme !

Alors l’esprit mauvais secoua l’homme de convulsions et sortit de lui en poussant un grand cri.

Tous furent saisis de stupeur ; ils se demandaient entre eux :

  • Que se passe-t-il ? Voilà un enseignement nouveau, et donné avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent

 

« 23 Il y avait dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur. Il s'écria: 24 «[Ah!] Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth? Es-tu venu pour nous perdre? Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.»
25 Jésus le menaça en disant: «Tais-toi et sors de cet homme.»
26 L'esprit impur sortit de cet homme en le secouant violemment et en poussant un grand cri.
27 Tous furent si effrayés qu'ils se demandaient les uns aux autres: «Qu'est-ce que ceci? Quel est ce nouvel enseignement? Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent!»

(Marc 1.23-27)

 

 

QUI D’AUTRE … ?

Savait tout d’une inconnue ?

 

Jésus, fatigué du voyage, s’assit au bord du puits. Il était environ midi. Une femme samaritaine vint pour puiser de l’eau. Jésus s’adressa à elle :

  • S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau.

Plus tard, Jésus luit dit :

  • Va donc chercher ton mari… et reviens ici.

  • Je ne suis pas mariée, lui répondit-elle

  • Tu as raison de dire : je ne suis pas mariée. En fait tu l’as été cinq fois, et l’homme avec lequel tu vis actuellement n’est pas ton mari. Ce que tu as dit là est vrai…

Alors, la femme laisse là sa cruche, se rendit à la ville, et la voilà qui se mit à dire autour d’elle :

  • Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait.

Il y eut, dans cette bourgade, beaucoup de Samaritains qui crurent en Jésus grâce au témoignage qu’avait rendu cette femme en déclarant : « Il m’a dit tout ce que j’ai fait ».

 

« 6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ midi.
7 Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: «Donne-moi à boire.» … « 16 «Va appeler ton mari, lui dit Jésus, et reviens ici.»
17 La femme répondit: «Je n'ai pas de mari.»
Jésus lui dit: «Tu as bien fait de dire: ‘Je n'ai pas de mari', 18 car tu as eu cinq maris et l'homme que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit la vérité.»  … « 28 Alors la femme laissa sa cruche, s'en alla dans la ville et dit aux habitants: 29 «Venez voir un homme qui m'a dit [tout] ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Messie?» … « 39 Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause des paroles de la femme qui rendait ce témoignage: «Il m'a dit tout ce que j'ai fait.»

(Jean 4 :6-7, 16-18,28-29,39)

 

(A suivre dans le message suivant : "Qui d'autre...?" - 2/2)

 

Ichtus (2)