Il a été meurtrier dès le commencement…

Quiconque hait son frère est un meurtrier…

(Jean 8 :44 *– 1 Jean 3:15**)

 

MEURTRES

 

Dans un chapitre intitulé « Nous sommes capables de tout », Jean-Claude Guillebaud (Je n’ai plus peur, récit, Editions l’Iconoclaste) rappelle cet épisode de la dernière guerre. Les Anglais recueillaient les aveux d’officiers nazis, grâce à des écoutes cachées parmi eux. Un lieutenant de la Luftwaffe racontait qu’en mitraillant un convoi de civils en Pologne, il avait éprouvé de la peine pour les chevaux, pas du tout pour les gens. Un sous-marinier racontait avoir envoyé par le fond un convoi comprenant des enfants, ajoutant : « Qu’est-ce qu’on s’est amusé ! ». « Le dégoûtant plaisir de la guerre était carnassier » conclut l’auteur.

 

On ne saurait évoquer toutes les cruautés qui ensanglantent le monde et le défigurent encore. Pourquoi, sinon parce que le meurtre caractérise le prince de ce monde ? Le fait que, depuis Caïn, Satan anime les hommes, ne nous dispense nullement d’avoir à réagir ! Aussi l’Evangile nous appelle-t-il à lui résister par la patience, la douceur, l’amour plus fort que la haine.

 

Nous qualifions de monstres les auteurs de crimes odieux, comme si nous n’étions pas nous-mêmes pécheurs. David dit tuer un fidèle combattant pour cacher sa faute. Paul approuva la lapidation d’Etienne. Oui, nous sommes capables de tout, sauf si l’amour infini de Dieu nous émerveille, nous inspire, nous accompagne.

 

(Extrait des « Méditations quotidiennes – Ivan Doulière)

 

*

« Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge. »

(Jean 8:44)

 

**

« Tout homme qui déteste son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle en lui. »

1Jean 3:15)

 

Ichtus (2)