« Pilate lui dit: «Tu es donc roi?»
Jésus répondit: «Tu le dis, je suis roi. Si je suis né et si je suis venu dans le monde, c'est pour rendre témoignage à la vérité. Toute personne qui est de la vérité écoute ma voix.»

(Jean 18.37)

 

ECOUTER DIEU

 

Même en y cherchant des encouragements, reconnaissons qu'au long des pages bibliques, nous rencontrons plus souvent des appels à la vigilance. Certes, il y a les promesses, les affirmations de la grâce, mais que de passages sur la necessité de la sanctification, sur la consécration ou les disciplines spirituelles.

 

Il me souvient avoir successivement rencontré deux dames qui s'étonnaient que la Bible leur parla d'autre chose que de consolation. Ce n'était pas que l'épreuve les ait atteintes. C'était plutôt, il me semble, une réaction d'orgueil. D'ailleurs, l'une d'elle disait : « Pourquoi serions-nous humiliées en quoi que ce soit ? ».

 

L'humilité ne peut vaincre nos propres sentiments que si nous écoutons le Seigneur, car lui seul, par l'Esprit Saint, peut nous pénétrer, nous révéler toute la vérité.

 

Retenons donc le conseil du juge Gaskorny donné à sa pupille, dans un merveilleux petit ouvrage de Charles L. Morgan (Charles Langbridge Morgan (1894-1958), (Le Juge Gaskorny, Paris, Stock, 1948) (traduit de l'anglais The Judge's Story, 1947) : « demande toi dans quelle œuvre, en quelle compagnie, en quelle foi, ta voix reste claire, et en quelles circonstances tu la sens voilée. Sur la réponse, règle ta vie. Tu n'as qu'à écouter. Dieu n'est pas sourd » - Ni muet, dirions-nous.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes – Ivan Doulière)

Ichtus (2)