« N'insiste pas pour que je te quitte et que je me détourne de ta route :

partout où tu iras j'irai ; où tu t'installeras je m'installerai ;

ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu. »

(Ruth 1.16)

 

RUTH ET L'INCONNU : LE CHOIX DE DIEU

 

Ce verset souligne l'attachement désinteressé de Ruth à sa belle-mère. Noémi n'a rien à offrir. (Ruth 1.11-13*) S'attacher à elle n'offre que des désavantages : Ruth risque de rester veuve, elle devra travailler pour soutenir sa belle-mère âgée et pauvre, elle devra vivre avec quelqu'un qui considère sa vie comme un échec et qui en est très amer. (Ruth 1.20-21**).

 

Elle va devoir abandonner sa famille, ses amis, sa culture, son pays pour se retrouver dans un pays qui risque de lui être hostile. Elle y sera « Ruth la Moabite », pauvreté et humiliation l'attendent. Mais Ruth choisit : ton Dieu sera mon Dieu. C'est une conversion comme le souligne le verbe « retourner ».

 

Voudrions-nous remplir par tous les moyens nos bâtiments d'église ? Promettons-nous guérison, réussite, argent à profusion, bonheur conjugal et familial : le paradis sur terre ? Quelle différence avec Noémi !

 

La foi en Jésus est risquée. Mais elle s'accompagne de promesses et de réalités : la présence constante de Jésus dans notre vie, quelle qu'elle soit, la promesse de la résurrection et d'une vie éternelle avec Dieu.

 

Se convertir est risqué, mais cela en vaut la peine ! Remercions-en le Seigneur.

 

(Extrait des « Méditations Quotidiennes » - François-Jean Martin)

 

*

11 Naomi dit: «Retournez chez vous, mes filles! Pourquoi viendriez-vous avec moi? Suis-je encore en état d'avoir des fils qui puissent devenir vos maris? 12 Retournez chez vous, mes filles, allez-y! Je suis trop vieille pour me remarier. Et même si je disais: ‘J'ai de l'espérance', même si cette nuit j'étais avec un homme et que je mette au monde des fils, 13 attendriez-vous pour cela qu'ils aient grandi, refuseriez-vous pour cela de vous marier? Non, mes filles, car à cause de vous je suis dans une grande amertume parce que l'Eternel est intervenu contre moi.»

(Ruth 1:11-13)

 

**

20 Elle leur dit: «Ne m'appelez pas Naomi, appelez-moi Mara, car le Tout-Puissant m'a remplie d'amertume. 21 J'étais dans l'abondance à mon départ et l'Eternel me ramène les mains vides. Pourquoi m'appelleriez-vous Naomi, après que l'Eternel s'est prononcé contre moi, après que le Tout-Puissant a provoqué mon malheur?»

(Ruth 1:20,21)

Ichtus (2)