« Bonjour, c’est l’INJIL (l’Evangile) ». « Non, je suis musulman ! » Voilà la réponse qu’un ami musulman m’a lancée alors que je lui proposais l’Evangile.

 

« Comment définirais-tu être musulman ? » ajoutai-je. C’est d’être soumis » dit-il. « Est-ce que le Coran interdit de lire l’Evangile ? ». « Non, au contraire ! »

 

La sourate 2 du Coran, sourate de la vache (Al Baqarah) au verset 121 dit ceci « Ceux à qui nous avons donné le Livre le lisent selon ses justes règles. Ceux là y croient et ceux qui le renient, ce sont ceux là les perdants ».

 

En tant que chrétien évangélique, je suis soumis à la volonté de Dieu et sa volonté à mon égard s’exprime à travers sa PAROLE. Durant des années, j’ai essayé par mes propres efforts d’être obéissant, mais malheureusement, ce fut en vain.

 

 

Le péché

 

As-tu jamais eu un problème avec une chose qui ne peut satisfaire Dieu malgré tous tes efforts ? Tu te dis par exemple : « Je ne recommencerai plus » et patatras, tu recommences la même bêtise. Cette chose c’est le péché (al khatiya). J’ai essayé durant des années de me débarrasser de mes mauvaises habitudes, mais le péché en moi était comme une maladie terrible, comme un véritable fléau.

 

Le péché nous rend esclaves, mais Yasouh, Jésus, a tout accompli pour nous en libérer… « Si donc Jésus vous affranchit, vous serez réellement libres ». Al Injil Jean 8.36. Seul Yasouh, Jésus, peut nous libérer du péché.

 

L’imam Khomeini a dit ceci : « Le problème de l’homme c’est qu’il veut le pouvoir de Dieu, les mauvais désirs sont enracinés dans la nature humaine ».

 

Le Coran, sourate 33, les Coalisés (Al Ahzab), verset 72 dit : « Nous avons proposé le dépôt aux cieux, à la terre et aux montagnes, mais ils refusèrent de le porter et en furent remplis de crainte. L’homme, lui, l’a pourtant porté. Il sera toujours un très grand injuste et un très grand ignorant ».

 

Voici le commentaire du verset selon le Dr Salah Eddine Kechrid : « Si l’homme honore la confiance qui lui a été faite et reste obéissant au Seigneur et à son messager, il se place en tête de la plupart des créatures de Dieu, y compris des anges. Mais s’il se sert de ses facultés et de ce libre arbitre pour violer la loi de Dieu et bafouer toute morale, il subira pour l’éternité la dure loi de Satan et les tourments humiliants et cruels de la vie en enfer ».

 

Jésus, le Fils de Dieu

 

La sainte Bible (Al Kitab Al Mouqadess), dans Romains 3.23 dit : « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, mais ils sont gratuitement rendus justes par sa grâce en vertu de la délivrance accomplie en Jésus-Christ ».

 

Toujours ce même ami musulman me dit : « Oui mais vous les chrétiens, vous dites que Jésus est le Fils de Dieu ». Oui, Jésus est le Fils de Dieu, mais sûrement pas comme tu le comprends ou comme il t’a été présenté. Nous avons parfois une mauvaise conception du christianisme. Comme le dit la Bible, Dieu est esprit, mais aussi, la Parole a été faite chair. Ce terme « Fils de Dieu » prend un sens pleinement spirituel dans la personne incarnée de Jésus.

 

Le Coran sourate 19 de Marie (Myriam) versets 15 à 21 confirme ce que la sainte Bible avait déjà déclaré, en Matthieu 1.18-23, que la naissance de Jésus est un miracle et qu’il est né par l’action de l’esprit de Dieu. Le Coran poursuit que Jésus est l’esprit de Dieu (Sourate 4.171). L’esprit d’une personne reflète cette même personne.

 

Concilier justice et amour

 

On raconte qu’il y avait à Casablanca, un juge connu dans tout le pays pour son honnêteté et sa grande impartialité. Un jour se présente au tribunal une jeune fille poursuivie pour un acte illégal. Le juge assis, pointe son doigt vers elle et lui dit : « Mademoiselle, vous reconnaissez-vous coupable des faits qui vous sont reprochés, oui ou non »  ? « Monsieur le Président, je suis coupable des faits qui me sont reprochés, mais je ne peux pas payer l’amende de 50 000 dirhams ». Il répète : « Reconnaissez-vous les faits oui ou non ? ». « Oui ». « Alors vous devez payer l’amende ».

 

La séance est levée, le juge enlève sa robe et sort… pour se diriger vers la trésorerie et payer les 50 000 dirhams que doit payer la jeune fille. Pourquoi ? Parce que cette jeune fille n’est autre que sa propre fille et qu’il est un père plein d’amour. En tant que juge juste, il ne peut passer outre et laisser sa fille libre, mais étant plein de miséricorde et d’amour pour sa fille, il paie lui-même la dette, conciliant ainsi sa justice et son amour. Dieu est tout-puissant, et lorsque, comme ce juge, il a mis son amour en action, il a donné tout ce qu’il avait, et tout ce qu’il est, en la personne de Yasouh Al Masih.

 

Dieu aime ses enfants, il aime chaque être humain, mais il déteste le péché, car il est saint.

 

Jésus, la Parole

 

La révélation fondamentale que Jésus a faite, c’est que Dieu est comme un Père et qu’il a manifesté un amour de Père. Jésus est le Fils de Dieu dans le sens où il en est l’image parfaite qui révèle la personne de Dieu. Selon Jean 1.1-5 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas reçue (ou pas compris) ».

 

La Parole faite chair

 

Le Coran cite Jésus comme étant cette Parole : Sourate 3.39,45 et 4.171. Savez-vous pourquoi les hommes ne l’ont point reçue ? Voici ce qu’a déclaré l’Imam Khomeini : « Si vous donniez le monde entier aux hommes, les hommes ne seraient jamais satisfaits à cause de l’orgueil de l’homme ; il est important de briser l’orgueil de l’être humain ».

 

Certains encore aujourd’hui ne reçoivent pas cette Parole à cause de la dureté de leur cœur, de leur orgueil, d’une mauvaise compréhension du christianisme. Ce que Dieu veut c’est un cœur humble, un cœur vrai, un cœur sincère et honnête.

 

Jésus a révélé la vraie nature du cœur de l’homme, mais il nous donne un remède. Il a payé le prix car la Bible déclare « Alors que nous étions pécheurs, Christ est mort pour nous ». « Mais pourquoi Jésus est-il venu mourir à ma place »? Peux-tu expliquer pourquoi ce juge a payé à la place de sa fille ? A cause de l’amour ! Dieu a envoyé le Sauveur Yasouh Al Masih par amour pour nous, pour toi ! Il a pris sur lui la condamnation qui nous était réservée ; la Bible dit que « le salaire du péché c’est la mort ».

 

Le péché ce n’est pas seulement mentir, voler, haïr, mais c’est également détourner son regard de Dieu et de celui qu’Il a envoyé dans le monde il y a plus de 2 000 ans.

 

Voici ce que déclare la Bible dans Romains 8.1 : « Il n’y a donc plus aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ car la loi de l’esprit qui donne la vie en Jésus-Christ m’a libéré de la loi du péché et de la mort ».

 

Dieu est amour, « ALLAHOU MAHABA », il te connaît personnellement et tu as de l’importance à ses yeux, tu as de la valeur dans son cœur. Jésus a payé pour toi. La Bible dit dans Jean 3.16 : « Dieu a tant aimé le monde (toi) qu’il a donné son fils unique (Jésus) afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle ». Jésus est venu pour te libérer , pour que tu aies la paix (Salam), le repos (Raha) du cœur.

 

Mais il y a une chose importante et primordiale à faire : c’est que tu lui demandes pardon de ta vie passée, avec un cœur sincère, car la Bible dit qu’Il est fidèle et juste pour te pardonner.

 

Les œuvres, les bonne choses que tu pourrais faire ne rachèteront pas ton âme. Seule ta foi (Al Iman) en Yasouh Al Masih) pourra te garantir le paradis de Dieu. Dieu te demande de t’engager personnellement et de croire que Jésus-Christ a tout accompli en donnant sa vie pour toi sur la croix.

 

Que sais-tu de ton avenir ? Tu n’as rien à faire, simplement à demander pardon et à recevoir la vie de Jésus dans ton cœur et il t’offre ce pardon comme une grâce.

 

N’ATTENDS PLUS MAIS DONNE TA VIE A YASOUH AL MASIH

 

La Bible dit : « Aujourd’hui si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs ». Entends-tu cette voix qui parle à ton cœur ?

 

(Flyer de Média Espérance – Saïd OUJIBOU)

Ichtus (2)