« ...celui qui ne fait pas ce qui est juste n’appartient pas à Dieu,

pas plus que celui qui n’aime pas son frère.»

(1 Jean 3.10)

 

CHANGEMENT DE FILIATION

 

Refuser de venir à Christ pour trouver la vie, c’est - pour jean - mériter le qualificatif d’enfants du diable. Jean pratique un certain dualisme, mais il n’enseigne pas qu’il y ait une symétrie parfaite entre la famille de Dieu et celle du diable. Car l’enfant de Dieu est né de Dieu et la semence de Dieu demeure en lui. Par contre, il n’y a aucune suggestion que les enfants du diable sont « nés du diable ».

le diable ne crée pas, il détruit. Il n’a pas de vie à communiquer, il n’offre que la mort. Enfants du diable et enfants de colère, c’est ce que nous étions tous avant de devenir enfants de la lumière et de Dieu.

 

Tous les jours, des enfants du diable changent de famille et deviennent enfants de Dieu pour toujours, par la foi en Jésus-Christ. Et cette nouvelle filiation se manifeste de deux façons : par la recherche de ce qui est juste – que Jean souligne ici – et par la recherche de l’amour qu’il va traiter

tout de suite après.


Jésus va revenir. Son apparition aura de vastes répercussions. Jésus revient pour se révéler aux enfants de Dieu, pour que nous le voyions tel qu’il est, pour que nous lui ressemblions. Il revient pour nous libérer définitivement des œuvres du diable, et pour nous mettre hors de portée du doute, de la tentation, du péché, du mal… éternellement.

 

(Extrait des « Méditations quotidiennes » - Robert Souza)

Ichtus (2)