(Question n° 1)

 

 

Comment pouvons-nous savoir qu’il y a réellement un Dieu ?

 

L’idée d’un Dieu est une pierre d’achoppement pour beaucoup. Ceci est dû à la tentative faite par un être fini pour comprendre l’infini. Nous avons un commencement et nous ne pouvons concevoir un être qui n’ait pas un commencement.

 

Il est dit dans la Bible, Hébreux 3 :4 « Chaque maison est construite par quelqu’un ; mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu. ». Selon cet argument, là où il y a un dessin, il doit y avoir un dessinateur. Un tel raisonnement est en parfaite harmonie avec tous les faits et tous les principes acceptés par la science.

 

Par contre, la négation de Dieu implique ou bien que la matière a toujours existé ou bien qu’elle provient du néant. Cela comporte une introduction de force là où il n’y avait pas de force. Cela comporte le développement de la matière en substance vivante, de l’inanimé en animé. Cela comporte le développement de l’intelligent à partir du non-intelligent. Tout cela ne saurait être admis par la raison. Nous pensons au contraire que celui qui crée doit être plus grand que sa création et que tout être créé doit être soutenu dans l’existence, ainsi que l’apprend celui qui conduit une auto pendant un long voyage.

 

Significatif aussi est le fait qu’il y a dans l’univers une loi de détérioration. Même l’être humain, malgré sa complexité et ses pouvoirs de développement et de reproduction aboutit à une fin et se transforme en poussière.

 

En résumé, Dieu est révélé par ses œuvres. Le psaume 19:1 nous dit : « Les cieux proclament la gloire de Dieu et le firmament montre son œuvre ». Il est aussi révélé dans la Bible, la manifestation de son Esprit et de sa volonté et plus parfaitement encore dans la personne de son Fils, Le Seigneur Jésus-Christ.

 

 

VOTRE REPONSE A 20 QUESTIONS

(Editeurs de Littérature Biblique)

 

Ichtus (2)