"Ecoute, Israël ! L'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force."

(Deutéronome 6.4-5)

 

LE COEUR DE L'ENSEIGNEMENT

 

Les juifs connaissent par cœur les versets ci-dessus et les répètent matin et soir depuis des millénaires. Jésus lui-même a dû les apprendre sur les genoux de ses parents dès qu'il a su parler.

 

D'ailleurs, lorsqu'un scribe lui demanda quel était le premier de tous les commandements, il répondit par les versets ci-dessus ! Ce passage est appelé de son premier mot « shema » qui a été traduit par « écoute » en français. La langue hébraïque comportant dix fois moins de mots que le français courant, ils recouvrent donc plus de sens. Ainsi, le mot « shema » veut aussi dire « apprendre » « comprendre » et aussi « obéir » ! Pour un Hébreu, écouter et obéir sont donc une même réalité. « Que celui a des oreilles pour entendre entende », disait souvent Jésus, ce qui veut dire : vous avez entendu mes paroles, maintenant obéissez de tout votre cœur !

 

Ce lien entre écoute et obéissance va à l'encontre de notre culture influencée par les penseurs grecs (comme Platon) qui séparaient la pensée, du monde physique. Qu'en est-il de nous ? Comment écoutons-nous Dieu ? Lisons-nous la Parole pour y obéir de tout notre cœur ou la laissons-nous tomber sur le bord du chemin, ou au milieu des ronces : soucis de la vie et séduction des richesses ?

 

(Extrait des « Méditations quotidiennes » - Eric Preud'homme)